Vous êtes ici : Accueil - Boulangeries - Julien Duboué et sa boulangerie où l’on mange

Julien Duboué et sa boulangerie où l’on mange

baba armagne boulom

Vous avez certainement déjà entendu parler de Julien Duboué.

Alors qu’il était déjà chef propriétaire de son restaurant, cet originaire du Sud-Ouest a participé il y a 4 ans à l’émission Top Chef.

Depuis, il a continué son chemin en ouvrant de nouveaux lieux, toujours portés par le concept de la convivialité, comme le très chaleureux A Noste (voir Carnet d’adresses)

Le dernier né du très créatif Julien Duboué a vu le jour il y a quelques mois dans le 18ème arrondissement: Boulom.

Ce drôle de nom B.O.U.L.O.M. est l’acronyme  de « boulangerie où l’on mange ». Et pour cause!

Lorsque l’on arrive devant sa devanture, rien ne laisse présager de la surprise qui vous attend.

devanture boulom

pain boulom

Passés le comptoir rempli de pâtisseries et les étagères chargées de pain, un petit couloir vous mène à une très vaste salle de restaurant.

Un énorme buffet trône au centre de cet espace et différents corners vous attirent l’oeil dès l’entrée.

Plats chauds cuits au four à bois, immense plateau de fromages, jambon découpé sur place…

Bref, je ne vais pas vous décrire tout l’assortiment, mais il faudrait être drôlement difficile pour ne pas y trouver son bonheur!

On s’installe sur de grandes tables à partager avec les autres convives, où l’on vous amène des corbeilles d’un pain au levain assez rustique à tomber par terre. Il ne vous reste plus qu’à vous servir sur le buffet gargantuesque et à kiffer!

enseigne boulom

Vraiment je recommande car le rapport qualité/prix/convivialité est au rendez-vous.

Et niveau tarif, Boulom ne se moque vraiment pas de nous:

Buffet adulte : 29€ par pers. le midi en semaine, 39€ par pers. le soir et le midi le week-end

Formule enfant de moins de 14 ans : en fonction de l’âge (10€ pour un enfant de 10 ans…)

 

Alors de mon côté, comme d’habitude, j’ai d’abord repéré la partie desserts sur le buffet.

Je n’ai pas été déçue car Julien Duboué a su bien s’entourer pour la partie sucrée de Boulom.

C’est Matthieu Dalmais qui est aux commandes et l’assortiment est simple mais vraiment très savoureux.

Ce jour-là, tarte au chocolat, tarte au citron, mousse au chocolat et crêpes Suzette minute!

tarte chocolat boulom 4

mousse chocolat boulom

crepes suzette boulom

​Ce sont des desserts de restaurant très simples, mais vraiment bien exécutés. Et avec le petit truc en plus comme par exemple des petites meringues et du croustillant sur la mousse au chocolat.

Il y avait aussi un dessert spécial adultes: les babas à l’armagnac!

baba armagnac boulom 4

Présentées dans un chaudron de cuivre rempli de sirop, aucun doute sur l’imbibage!

Histoire de bien les savourer, j’en ai pris un grand à emporter dans la partie pâtisserie de Boulom. #gourmande

baba armagnac 2 boulom

Le baba est une pâtisserie assez classique mais très exigeante dans sa réalisation. Elle peut vite devenir soit très bourrative, soit écoeurante à cause de l’alcool.

Dans le cas de ce baba, le chef a souhaité y imprimer sa patte du Sud Ouest en remplaçant le rhum par de l’armagnac.

La pâte à baba est très bien imbibée et surmontée d’une belle crème vanillée et une écorce d’orange confite. Jusque là ça commence bien…

Et quand on coupe en deux le baba, la surprise du chef: un coeur de confiture! Mais pas n’importe laquelle… La confiture de vieux garçon c’est-à-dire un mélange de fruits de saison, de sucre et d’eau de vie.

J’y ai retrouvé pour ma part un goût de pruneaux macérés. Cela apporte au baba une touche très gourmande et un bel équilibre avec le sirop d’imbibage. Une agréable surprise qui fait que bientôt les babas vont être aussi hauts que les Paris-Brest dans mon hit-parade gourmand. #monomaniaque

La dernière découverte de Boulom dont je veux vous parler, c’est leur éclair cappuccino.

J’avoue que je suis assez critique sur l’éclair. Les pâtisseries à base de pâte à choux sont mes préférées (avec les cakes).

Mais j’ai souvent été déçue par des grands noms de la discipline dont c’est pourtant la spécialité. Je ne donnerai pas de noms…mais vous avez compris!

Sur ce coup-là, la dénomination cappuccino m’a vraiment intriguée, donc j’ai tenté. Et j’ai bien fait!

éclair capuccino boulom 6

Comme on le voit sur la photo, cet éclair n’a rien de basique.

Déjà le dressage est sublime: des dômes de crème chantilly saupoudrés de cacao amer, des tuiles de chocolat blond, des petites billes croustillantes et une pointe de fleur de sel.

Ensuite à la découpe, on retrouve un crème café mais également une partie au dessous plus corsée.

Bref, quand on déguste tous ces éléments en même temps, on a vraiment la sensation du cappuccino. Tous les codes de cette boisson sont réunis, avec en plus, la gourmandise d’une pâte à chou bien ferme.

 

Donc vous l’aurez compris, Boulom est vraiment un lieu à fréquenter sans attendre et pour plusieurs raisons.

Il va vous réconcilier avec les buffets par sa générosité et son authenticité, marque de fabrique du chef Julien Duboué et de son équipe.

Vous pourrez aussi y découvrir de belles créations pâtissières qui subliment la tradition.

Et il paraît qu’on peut aussi y déguster de chouettes cocktails en soirée. Foncez!

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.